Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Réalisation de l'illumination d'une maquette (LED)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Frandu12

avatar
Modérateur
Je vous présente une technique réalisé par Tezio ( du forum de la conquête spatiale): l'éclairage d'une maquette de l'intérieur:

Eclairage
En effet, je me suis dit qu’il serait bien de pouvoir mettre en valeur tout le travail réalisé à l’intérieur en rajoutant une bonne lumière à l’intérieur.
Voulant tester rapidement ça, j’ai pris ce type de lampes adhésive que l’on colle à l’intérieur des placards et qui fonctionnent avec des leds.


La lumière froide bien bleutée m’a convaincu et j’ai commencé à la démonter.
J’ai confié les soudures à un collègue de l’usine où je travaille – merci Nicolas.
Après avoir isolé les soudures avec de la colle bi-composants, j’ai rassemblé tout les fils pour faire une grosse boulette en répartissant les trois leds tous les 30°.
Un petit fil de fer, traversant la coque de la partie habitable assurant la fixation, un plot de Patafix permettra d’assurer le réglage.
Le tout logé sous la paroi supérieure avec une casquette (vue précédemment) qui viendra masquer les leds lorsque l’on regardera par l’arrière.
J’emballe les câblages situés à l’intérieur en alu pou faire passer tout ça, façon ‘’technique’’.
Et je ressors à l’extérieur en profitant d’une plaque de connectique intérieur.



Alimentation. Pour alimenter tout ça, je fais le choix de faire passer chaque fil le long des pates du LK.
Comme le socle du LK sera collé sur le sol lunaire et y restera, je traverserais le pied, le sol pour atteindre le socle et le logement des pilles qui seront intégrées dans le socle.
Comme le pied à une forme particulière que j’aimerais bien faire voir, j’imagine même que l’un des pieds sera posé sur un rocher, et le fil traversera tout ça. Du boulot en perspective.
Donc je commence par passer chaque câble d’alim sur la base, du point d’arrivée situé en bas du mat ombilical, en le faisant passer sous la structure pour atteindre le haut de la jambe.
Le long de la jambe, je dénude le câble pour plaquer les fils avec du papier alu le long du tube, caché derrière. Arrivé en bas, on reprend le fil gainé et on attend la suite.
Je fais de même pour l’autre pied arrière avec le second fil.



Bras ombilical. Pourquoi ne pas l’utiliser comme en vrai ?
Comme je souhaite pouvoir monter que l’étage supérieur décolle, je décide d’utiliser le mécanisme du bras ombilical pour assurer la connectique 4,5v de la maquette.
Une vielle paire de lunette (la seconde) va me permettre de tester et de réaliser l’articulation.
Heureusement qu’il y en a deux, car les branches de lunettes n’aiment pas trop être tordues.




Dernier point, la connectique. Il faut qu’elle soit, fiable, petite, voire très petite, que l’on puisse souder des fils…en gros, mission difficile.
J’ameute mon réseau à ‘’l’usine’’ sans résultat.
C’est un ami, Hubert – merci Hubert ! – qui me trouve en un coup de fil la petite merveille.
Comme dans les films d’espionnage et comme je suis impatient de récupérer cette connectique, c’est dans un sachet collé sur sa boite aux lettre que je récupère les précieuses pièces et me lance dans les premiers essais.
Comme je ne sais pas bien souder, les fixations en plastiques fondent illico et je décide d’utiliser individuellement chaque connectique.
Soudure, pose sur une plaque d’ABS, colle bi-composants, pour les males et les femelles.



Pour l’intégrer dans son aspect maquette, je réalise deux plaques de connectiques qui intègrent le véritable dispositif.




Bon, c’est bien beau tout ça, mais ça donne quoi ?
Le moment de vérité approche. C’est sur, il faudra vérifier toutes les soudures mais je ne peux attendre plus.…
Contacts provisoires et on allume.



Déjà on se dit que dans un décor sombre, on fera de belles photos du LK seul sur la Lune.


Et puis, on se met dans les conditions de la maquette finie et on ouvre l’arrière.


Là, je me dis que j’aurais de quoi avoir de la matière pour dessiner des trucs…


Voilà ce que l’on verra par la porte…



Maintenant l’envers du décor, j’enlève l’avant – certainement pour la dernière fois – pour voir le dispositif en place, sous la casquette.



La prochaine opération sera de coller l’avant, boucher tous les trous et fermer la porte dans l’objectif d’une éventuelle peinture extérieure. On retrouvera l’intérieur à la fin de la maquette, dans quelques mois….
Mais nous tous, nous savons ce qu’il y a à l’intérieur.



[i]Désolé pour ce monologue, mais ce ‘’mini blog’’ me permet de faire ce que je n’ais jamais fait en 16 ans de maquettiste, un suivi en détail pour donner des idées à mes collègues passionnés comme moi. Le maitre mot : patience.

Merci a Tezio ( soyouz 31) pour sont autorisation de reproduction de sa technique; le montage avec lequel il a réalisé cet éclairage est le LK russe. Vous pouvez suivre ce montage sur ce lien

Voir le profil de l'utilisateur http://space.blog-frandu12.over-blog.com/

NOLHO

avatar
Admin
Merci à Tezio d'avoir accepté ce copier/coller du FCS, et merci François de l'avoir mis en ligne.

C'est une technique très interessante qui ouvre de nouvelles possibilité pour mettre ses modèles en valeur.
Je pense essayer un jour !

Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-maquettes-spatiales.com

Frandu12

avatar
Modérateur
si tu regarde bien sur ma maquette du CM j'ai réalisé un peut la même chose avec une led a l'intérieur du Module de commande

Voir le profil de l'utilisateur http://space.blog-frandu12.over-blog.com/
je comptais bien éclairer l'intérieur de mon CM 1/32, et maintenant j'ai la base. Mais aurais-je le temps et la technique pour les transformations. Il va falloir que je lise bien en détail

j'en profite pour dire à tous ceux qui ne vont pas sur le FCS d'aller voir ce que fait tezio ( soyouz31). C'est du grand art professionnel

phyl d'ariane

Voir le profil de l'utilisateur
c'est vrai l'illumination de la maquette met superbement en valeur le travail ( surtout quand c'est un chef d'oeuvre, au sens propre du terme )

Voir le profil de l'utilisateur

Frandu12

avatar
Modérateur
suite du montage des connectiques:

''Connectique aux pays des Soviets'’
Bon, on va tenter de terminer cette étape par la connectique du bras. Le travail se poursuit par la liaison des câbles d’arrivée du courant de la base sur la pièce male et la mise en place autour de l’articulation d’un revêtement souple (type sachet en plastique) qui sera peint plus tard en blanc comme le revêtement thermique.


Sur le module, de même avec la pièce femelle, protection des fils et résine puis capotage demi sphérique à l’arrière.


Vient ensuite la fixation de al pièce femelle sur le module en se callant sur la position de la pièce male fermée.


Quelques détails de finition sur la pièce male


Pour enfin le test final pour vérifier si cela fonctionne toujours. Ouf, c’est bon !




Pour souffler un peu, je me lance dans la fabrication de quelques câbles de connectique qui apparaitront sur le revêtement thermique final. Le plus dur, c’est de bien les repérer car cela ne viendra qu’à la fin.


La suite, trés rapidement....
Tezio

Voir le profil de l'utilisateur http://space.blog-frandu12.over-blog.com/

NOLHO

avatar
Admin
Merci à Tezio et François !!!!

Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-maquettes-spatiales.com

Frandu12

avatar
Modérateur
petit question de tezio pour l'alimentation des ces led quelqu'un peut il répondre?
Soyouz 31 a écrit:J’ai besoin d’un petit coup de main d’une personne qui s’y connait un peu plus que moi en électricité continu.
Comme vous le savez, le LK est déjà équipée de 3 leds qui éclairent l’intérieur et l’alimentation doit se faire par 2 fils séparés – un sur chaque jambe du LM.
Afin de pouvoir placer cette maquette sur un autre socle, je ne souhaite pas coller les 2 pieds du LM sur le socle mais faire passer l’alimentation par ce pied.
Enfin pour éviter une connectique male / femelle, je pense à utiliser deux disques métalliques aimantés qui seraient noyés dans le socle – mais dont la surface métallique serait visible et sur les deux pieds du LM correspondant, y coller deux petites rondelles métalliques afin que le courant passe. (4,5w)
Seulement, ne voulant pas griller mes 3 LEDS qui sont en place dans la cabine – et qui fonctionnent parfaitement – je voudrais être sur avant d’essayer, que la présence de deux aimants dans la boucle ne perturbe pas ce château de carte.



LA question est donc : Peut-on utiliser 2 aimants, dans un circuit 4,5w, en guise de connecteur ?
on a beau savoir faire des maquettes, mais on ne sait pas tout
D'avance, Merkiiii
Tezio

Voir le profil de l'utilisateur http://space.blog-frandu12.over-blog.com/

NOLHO

avatar
Admin
Il faut essayer, cela devrait fonctionner.
Je ne pense pas qu'un l'aimant puisse perturber un systeme d'alimentation !

Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-maquettes-spatiales.com

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum